Merci de patienter...

Je-tu-île-confinée


Le blog de Saa

Lundi 10 Août, En Vrac...

Ce n'est pas moi qui suis en vrac, mais les nouvelles...

En effet, dans la mesure où je n'ai rien de particulier à raconter, je vais aborder divers sujets, du grave et du léger, à toi de choisir - ou pas - selon ta faim.

10_aout_pointdesituation_1.jpg


Les chiffres parus cet après-midi - pendant que toi tu dors! -

chiffres_1.png

Grosse augmentation depuis dimanche....

Comme tu le vois, le décompte est reparti.
Nul ne peut ni ne doit s'en étonner!
Si l'ensemble des archipels était bien "covid free" depuis la mi-mai, il paraissait évident que l'arrivée de touristes et/ou de nouveaux arrivants, comme les fonctionnaires et les militaires, ne pouvait que faire redémarrer la pandémie.
Et ça n'a pas tardé!
Le point de situation que je te montre date du 7 Août. Depuis, d'autres cas ont été confirmés, portant le nombre à 13.
Le masque est obligatoire dans tous les lieux fermés évidemment...

Si je n'approuve pas les grands mouvements anti-masques, je peux en revanche les comprendre.
C'est, je pense un problème de communication.
Le gouvernement français, suivi par celui de la Polynésie, n'a pas été constant - doux euphémisme tu en conviendras - quant à l'utilité et l'usage du masque.
Du coup, le clampin de base, dont je suis, ne sait plus très bien où il en est et ce qu'il doit croire.
Alors certes, la sagesse est donc de se soumettre au principe de précaution: au pire ça ne sert à rien mais ça ne fait de mal à personne; au mieux ça protège un maximum de gens...
J'espère juste que nous ne serons pas à nouveau confinés....

Quoi qu'il en soit, ici le choix était cornélien puisque la grande majorité des revenus est lié au tourisme, si les frontières restaient fermées, c'est tout un pan de la population qui aurait sombré dans la pauvreté.
Cependant, on aurait peut-être dû, comme d'autres états du Pacifique, choisir nos hôtes et ne pas accepter de touristes venus des USA....
Les jours qui viennent diront jusqu'où l'erreur nous portera...

Beaucoup plus léger: mes créations.
Rien de nouveau en fait.
J'attends un colis contenant deux tambours à broderies d'un diamètre correct pour travailler sur d'autres objets.
Mais comme je ne peux pas rester à rien faire, j'ai lancé, sur le très grand tambour trouvé sur place, une taie d'oreiller que je voudrais couvrir de broderies diverses.
Elles auront toutes un thème commun: les femmes fleuries.
Je t'en reparlerai plus tard pour te montrer l'état d'avancement.
Cependant, comme c'est un gros projet - 50x50cm - je ne pense pas y travailler en continu.
Dès réception du colis, j'alternerai petits et grand projets - non il n'y a pas de faute: il y aura plusieurs petits projets et un seul grand. Je dis ça pour mon correcteur perso qui va forcément me poser la question! -
- Il a lu. Il a rigolé. Il a confirmé qu'il aurait posé la question!.... Je le savais!

Veux-tu avoir des nouvelles du jardin?
Le dieu des radis me fait décidément la gueule: pas l'ombre d'une pousse. Donc, depuis le temps que je les ai semées, ça veux dire qu'aucune graine ne donnera quoi que ce soit...

Les courges butternut en revanche se montrent plus généreuses!
Si le premier fruit a été grignoté et est mort quelques jours plus tard, j'ai eu le plaisir d'en voir apparaître deux autres ces derniers jours.
Désireuse de les protéger des grignoteurs nocturnes, j'avais d'abord utilisé une bouteille coupée dans laquelle j'avais placé l'une des courges. Mais, d'une part, c'était insuffisant pour la laisser grossir, et d'autre part, je ne pouvais pas en placer une autre pour l'autre fruit apparu dès le lendemain.
J'ai lu que la plupart des bestioles déteste les odeurs fortes.
J'ai donc placé sous les feuilles un pot empli de cailloux pour faire du poids, dans lequel j'ai déposé un verre en plastique rempli d'eau "parfumée" aux huiles essentielles de clou de girofle et de romarin.
Voila maintenant 3 nuits que mon système est installé et mes mini courges grossissent gentiment sans marque de grignotage....
Je ferai des photos dès que j'aurai la certitude que nous pourrons manger nos courges butternut....

Enfin, pour terminer sur une note poétique - mais toujours sans photo car je veux que tu fasses travailler ton imagination! C'est bon contre la dégénérescence neuronale! - je veux évoquer ma joie devant mes orchidées.
Si tu me lis depuis un petit moment, tu te souviens sans doute que Tinau, un vrai spécialiste des orchidées, m'avait expliqué quel engrais mettre pour les faire fleurir.
J'ai appliqué sa recette à la lettre.
Et ça marche!
Les deux orchidées agrippées au tronc très fin d'un cocotier situé à l'entrée du jardin présentent chacune une hampe fleurie - des boutons pour le moment - et celles qui sont placées dans des bourres de coco, à plusieurs aussi, accrochées à un vieux tronc de noni, sont encore plus prospères!
En effet, sur l'une d'entre elles ce sont 2 hampes qui sont apparues et deux autres sur deux orchidées proches.
Soit au total 6 hampes d'orchidées araignées chargées de boutons qui vont éclore quasiment au même moment. Des rouges, des jaunes et peut-être une légèrement plus foncée....
Là encore à suivre!

Si je résume: j'ai encore du boulot devant moi en broderie; j'ai espoir de manger mes propres courges butternut, et je compte bien admirer de nombreuses et magnifiques orchidées... Tout ça si la Covid ne me tue pas avant!
Copyright © 2020 - 2021, Patrick Hartmann
Tous droits réservés.