Merci de patienter...

Je-tu-île-confinée


Le blog de Saa

Lundi 17 Août, le masque ne protège pas de la bêtise!

"C'est incroyable comme un si petit truc..." dit une pub pour bien autre chose que notre invité permanent depuis bientôt 9 mois...
Ici, comme partout ailleurs dans le monde, il fait couler beaucoup d'encre et de salive, pour ne pas dire de venin!

Comme je l'indiquais dans un billet précédent, les arrivants sur le territoire se voient remettre un kit d'auto-test.
Ce qui n'était pas le cas jusque-là.
De plus, chacun a la possibilité de demander à être testé et sur Tahiti au moins, les gens se sont précipités vers les lieux de prélèvements.
Le résultat est une évidence: le nombre de cas détectés a explosé....
J'ai l'impression d'une lapalissade, non?
Si tu ne cherches rien, ou pas grand'chose - situation jusque début Août où seuls ceux qui présentaient des symptômes étaient testés - tu trouves peu ou rien.
À l'inverse si tu cherches tous azimuts, tu trouveras forcément...

Et c'est exactement ce qu'il se passe ici depuis quelques semaines.
Sauf que présenté comme ça:

130_cas_1.jpg

Tu avoueras que ça fout un peu la trouille!

Parce qu'en réalité, personne n'est hospitalisé, personne n'est mort - pour le moment et de la covid s'entend! -
En revanche, ça déclenche à nouveau le phénomène déjà vu antérieurement de rejet, de racisme anti Français qui ne demande pas grand'chose pour émerger ici!

Très curieusement - et j'ose ajouter "très bêtement" - quelques natifs sont persuadés que seuls les Français, et les touristes étrangers, peuvent apporter le virus. Ils osent même affirmer qu'un Tahitien ne rapporterait pas le virus " au fenua" - sur la terre ancestrale - parce que les Tahitiens, eux, respectent leur Terre!....

Si n'importe où ailleurs dans ce type de discussion on atteindrait très vite le point Godwin, ici très vite on en revient au nucléaire....
Oui, je sais c'est fou!
C'est n'importe quoi!
Mais c'est ainsi!

Un début de panique a vu le jour ici à Huahine la semaine dernière, quand la rumeur d'abord, confirmée peu après par un message officiel de la mairie, annonçait deux cas de "suspicion" de virus dans un hôtel du Sud de l'île.
Tests effectués, résultats: covid confirmée! Les malheureux ont été évasanés vers Tahiti, en vol privatif s'il vous plaît, et mis à l'isolement ...
Depuis nous n'avons plus de nouvelles d'eux ...

À Tahiti justement, c'est la fête organisée dans un restaurant qui est le point de départ d'un foyer de contamination.

Et nous voila de nouveau avec l'obligation de porter le masque dans les lieux fermés comme les magasins, les administrations etc...

Toujours à Tahiti, en juillet, les manèges s'installent traditionnellement à Vaitupa. Cette année aussi.
Mais depuis la réapparition du virus, la fête n'a pu être maintenue qu'à la condition que tous soient masqués....
Même les enfants à partir de 2 ans!

Et tu t'étonnes que je râle....

J'ai cousu deux nouveaux masques.
Ça m'occupe les mains et pendant ce temps je râle moins!
Leur forme donne l'impression d'une meilleure respirabilité car le tissu ne se plaque pas sur la bouche à l'inspiration.
Et puisque tout le monde dit que ça empêche de reconnaître celui qui est masqué, j'ai ajouté ma touche perso: la broderie de personnalisation avec nos prénoms.


img_2348_1.jpeg

img_2343_1.jpeg


Pour Patrick je suis restée sobre: juste son prénom. Il bénéficie aussi d'un pince-nez intégré pour que la buée ne se forme pas, ou peu, sur ses lunettes.
Pour moi j'ai ajouté la petite note de poésie florale qui essaie de rompre avec la tristesse du masque....
Mais j'ai en tête un autre modèle qui devrait plaire....

Je résume en faisant court, mais je l'espère efficace:
le monde est fou!
Copyright © 2020 - 2021, Patrick Hartmann
Tous droits réservés.