Merci de patienter...

Je-tu-île-confinée


Le blog de Saa

Dimanche 27 Septembre, Nouvelles à chute

J'entends souvent dire que les retraités sont "overbookés".
Mon silence sur ce blog alimente le doute ...
Pourtant, en ce qui me concerne, ce n'est pas le trop-plein d'activités- Non! - qui m'empêche de venir écrire, mais plutôt un problème "d'obsession"...

Je suis obsessionnelle.
Ce qui signifie que quand je démarre quelque chose, je ne lâche plus, et je fais, refais, recommence encore et encore....

Aujourd'hui, je fais une pause pour tenter, non pas de rattraper le retard, mais te raconter ce qui remplit mes journées.

D'abord il y a la plage.
Le temps redevient beau et chaud alors nous redécouvrons les joies de la baignade - goûter sur le sable - séchage - retour à la maison.
C'est une routine si bien huilée que, sans montre - ni Patrick ni moi n'en portons plus depuis bien longtemps! - et sans le décider, nous passons à chaque fois entre une heure et une heure et demie dans l'eau et sur le sable.
La même durée et au même endroit!
C'est à un point tel que lorsque je dépose cette photo, j'ai l'impression de l'avoir déjà mise mille fois.
Même lieu, même soleil, même océan invariablement bleu...

img_2591_1.jpeg


Obsessionnelle et routinière... C'est moche de vieillir!

Il y a aussi beaucoup d'activités manuelles.
Et c'est là que mon côté obsessionnel se fait jour...

En effet, j'ai continué à broder et ma petite-fille - qui a reçu son colis avec la banderole que je t'ai montrée précédemment - s'est émerveillée devant mon travail: "C'est trop beau! Elle est trop forte Mamie!"
Ce genre de compliment venant d'un petit bout de fille de 5 ans vaut largement tous les honneurs et autres médailles du monde!

J'ai aussi déposé des bricoles au magasin d'artisanat qui m'avait commandé des porte-clefs - oui, cleF, que je trouve bien plus joli que "clé" - et 10 porte-clefs, avec ou sans tressage autour, avec ou sans gravure, ça prend du temps!

img_2562_1.jpeg


Une nouvelle demande a déclenché ma psychose.
Maéva voulait des poupées.
Des poupées tahitiennes évidemment.
Alors comme j'avais fait celles en tissu mais que ce n'était pas une réussite, j'ai voulu tester autre chose.

Comme toujours, ou presque, je me suis laissée inspirer par les matériaux locaux.

J'ai un stock de costumes de danse traditionnelle. Ils me sont donnés chaque année - sauf cette année bien sûr! - par Aurore et par Heilanie.
Or ces costumes sont souvent complétés par des "pompoms" de la même matière que les "jupe", le more - lire moré -

Ce sont ces accessoires qui m'ont donné l'idée de ces poupées que j'ai d'abord montées en porte-clefs puis, en travaillant différemment, elles se sont mises à ressembler à ces poupées de collection que tu as peut-être connues, voire collectionnées.

img_2593_1.jpeg


Tu te souviens peut-être aussi qu'elles étaient présentées dans des "boîtes-vitrine".
Or justement, ce qui parfois freine l'achat ici, c'est le transport. Les touristes ont peur que leur achat se détériore, s'abime pendant le voyage dans leur valise.
Alors j'ai imaginé une "boîte-vitrine".

img_2597_1.jpeg


Il me reste des boîtes de transparents que j'utilisais pour mes cours.
Du tissu cousu à chaque extrémité d'une de ces feuilles, une coulisse et voila une boîte qui devient bien ronde quand on ferme les deux bouts.

Maintenant tu te demandes sans doute la raison de ce titre "nouvelles à chute"...
Des nouvelles tu viens d'en lire.

J'en ai écrit une - une nouvelle au sens littéraire du terme - afin de participer à un concours d'écriture...

Quant à la chute...
Il s'agit bien de la mienne!

En Picardie on dirait que je me suis "empiergée". Autrement dit je me suis pris les pieds non pas dans le tapis - le sens de ce mot picard "empierger"- mais dans les tongs.
Je t'évite les détails de la vieille qui s'énerve pour un appareil récalcitrant, qui va et qui vient le pied rageur et qui finit par mal positionner le pied, fait se plier la savate en caoutchouc, se voit partir et, après avoir loupé deux marches, atterrit juste à la mauvaise jointure de deux dalles de béton....
Ça fait très mal.
Ça fait très bleu.
Ça m'apprendra à m'énerver contre les objets qui n'ont aucune âme et aucune compassion!

Du coup comme j'ai un peu de mal à me déplacer, je brode, je fais des poupées, je fais des boîtes pour les poupées....
Je résume?
J'obsessionne et il n'y a pas que l'océan qui est immensément bleu!
Posté par Mimijo le 28 septembre 2020 à 08 heures 50

Le bleu est une jolie couleur. Bleu azur, bleu nuit, bleu ciel et bleu ecchymose. Celui là a la particularité de virer au violet, au jaune ou inversement.
Objets inanimés avez vous donc une âme qui s'attache à nos tongs et nous fait trébucher.
Bref tu t'es essayée au patinage artistisque sur tongs ( quand j'étais jeune on les appelait des claquettes). Tu as eu de la chance, tu aurais pu te faire très mal. Oui je sais ça fait mal.
Bon en attendant tu as toujours de l'or dans les mains et une ingénieuse imagination. Comme dit une jeune personne célèbre "elle est trop forte Mamie". Je revois ces petites poupées de collection qui avaient leur charme.
A mon tour de te faire rêver un peu. Pluie vent neige et froid. Je suis sous une couverture et je rêve de soleil, de sable fin et de douces vagues.
Bises et fais attention à toi
Mimi

Réponse postée par Saa le 28 septembre 2020 à 09 heures 01

Le bleu est une de mes couleurs favorites... Mais pas trop sur la peau! Selon les endroits, actuellement j'ai du mauve assez foncé, du brun clair, du rougeâtre moche et du bleu pâle...
Merci pour tes compliments!
Quant au rêve de blanc/froid/humide.... Merci mais... Non, merci!
je vais essayer d'être plus régulière et te fournir de quoi te réchauffer au moins virtuellement!
Bises à vous 2!

Posté par Laetitia le 28 septembre 2020 à 11 heures 35

Coucou Saa,
Tu as vu juste, j'ai eu le droit à une poupée de collection, chaque année, cadeau d'anniversaire de ma grand mère maternelle
et ce jusqu'à mes quinze ans, année de son décés . Les tiennes sont charmantes!
J'espère que tu vas vite te remettre de ta chute et qu'une fois les bleus dissipés, tu retrouveras toute ta mobilité.
Bises

Réponse postée par Saa le 28 septembre 2020 à 11 heures 59

Oh une cliente potentielle! Je pense qu'en effet ces poupées étaient répandues à une époque... Remarque qui, tu me pardonneras, ne nous rajeunit pas! Merci pour le compliment! À bientôt!

Copyright © 2020, Patrick Hartmann
Tous droits réservés.