Merci de patienter...

Je-tu-île-confinée


Le blog de Saa

Jeudi 40 Mars Jour 20

la pensée du jour:
Ne laissez personne entrer dans votre royaume intérieur sauf s’il vient avec amour.
Celle-là, je vais en discuter avec mon amoureux!

Trève de rigolade...
Je te donne la situation du jour.
Et tu vas trouver ce billet bien moins léger que le précédent!

1point2situation_1.png


Tu le constates, même si nous restons dans des chiffres très bas, il n'empêche qu'en quelques jours il y a eu un bond en termes de contaminés...
J'avoue ne pas savoir comment le décompte se fait.
Je suppose qu'il ne s'agit que des cas "officiels".
Mais si je me fie à ce que j'ai vu au sein de la famille, certains cas ne sont pas comptés simplement parce que le contrôle n'a été effectué qu'en téléconsultation - en métropole -.
Si le patient n'est pas dirigé vers une structure et/ou s'il n'est pas testé, il passe à la trappe et ne rentre pas dans le décompte.
Or comme la Polynésie calque sa gestion de l'épidémie sur celle de la métropole....

Le plus agaçant c'est que, pour ce qui concerne la santé, la Polynésie est autonome.

C'est vrai que ça paraît compliqué vu de la métropole.
Certains domaines relèvent de l'État - la France - ; d'autres relèvent du Pays -la Polynésie -
La santé appartient donc à la deuxième catégorie.
Ce qui signifie que le Ministre de la Santé, Jacques Raynal, peut - pourrait - doit - devrait - tu barres les mots qui ne te conviennent pas! - décider quant aux tests et au port du masque......
Mais il ne le fait pas!
Ici comme ailleurs se pose le problème des masques!
ici comme ailleurs en métropole, se pose le problème des tests.

Curieux non que, après avoir vu ce qui s'est passé en Chine; après avoir constaté la catastrophe italienne et celle de l'Espagne; le tout en suivant ce qui se passe en métropole, la Polynésie ne prenne pas la décision, toute seule, comme une grande, de rendre le port du masque obligatoire ni celle du testage systématique!

Elle le peut d'autant moins la Polynésie, que comme les pays cités, elle manque de masques et de tests la Polynésie.

Va-t-on, comme en métropole, attendre qu'un "grand penseur" affirme que les "masques PEUVENT avoir un intérêt"...

On n'apprend donc décidément rien des erreurs des autres?
Il doit bien se marrer le virus!

Pourquoi donc une soudaine augmentation des cas ici?
Je suppose que c'est le résultat d'un dimanche électoral.
Le délai d'incubation, serait situé entre 4 jours et une vingtaine de jours.
Encore que là aussi, nos scientifiques ne parviennent pas à se mettre d'accord, puisque certains affirment que l'incubation ne va pas au-delà de 14 jours, tandis que d'autres pensent qu'elle peut être plus longue.

Ni médecin, ni experte en infection, je réfléchis avec mes neurones à moi et je ne vois pas bien quelle autre raison pourrait avoir cette flambée soudaine de cas.
Mais je ne doute pas une seconde que dans les sphères éthérées du pouvoir, on va nous trouver une raison bien plus intéressante!!

Et je n'ai aucun mal à imaginer que si certains malades sont asymptomatiques, ou qu'ils ne sont pas clairement identifiés, isolés, soignés, la Polynésie va connaître une situation plus que dramatique dans les semaines à venir.

Du coup, le déconfinement ne semble pas être pour demain!
J'ai lu ici ou là, une information que je n'ai pas pu retrouver, qui indiquait que chaque nouveau cas remettait le compteur du confinement à 0....
Autrement dit, chaque fois qu'une personne était testée positive au cornavirus, le confinement s'allongeait de 15 jours.....
Oh Putain!!
Je suis pas bien douée en calcul mental, c'est donc la calculette qui me dit que 47x15= 705 jours!!!

Ok....
Alors ça nous mènerait à un confinement de............... 2 ans!!!

En fait, le Ministre de la santé du Pays - de la Polynésie Française - aurait déclaré que chaque nouveau cas ajoutait un jour de plus au confinement.
sauf qu'on ne sait pas combien de jours il va durer le confinement donc les calculs deviennent difficiles!!

Pour conclure je te dirais que ma colère n'en finit pas quand toi, moi, nous tous on se trouve saoûlés littéralement de conseils concernant les gestes barrière et le "Restez chez vous!" mais que celui qui est censé montré l'exemple, se la joue insensé en allant, sans masque, se frotter littéralement aux habitants d'un quartier dans un département réputé le plus contaminé de France.
Certes, il n'aurait pas initier ce bain de foule.
Ben heureusement tu me diras!
Mais il aurait pu réfléchir et envisager que ça risquait d'arriver, non?
- On me dit dans l'oreillette que le verbe réfléchir n'apparaît pas dans son dico personnel! -
Il aurait pu - a minima - porter un masque...
- Et je te garantis que pour lui, il y en a des masques! -

Inconscient.
Incomptétent.
Et surtout, surtout! Toujours cette arrogance!
L'exemple de Boris Johnson ne lui suffit pas....
Un bon chef ça doit montrer l'exemple non?
- Ah ben non....-

Les mots ne me manquent pas pour le qualifier et pour qualifier son comportement.
En revanche j'ai trop de respect pour toi, lectrice-teur, pour me lacher sur le langage à cause de ce triste personnage...

Mon entraînement à la râlerie a encore de beau jour devant lui et je vais pouvoir continuer à m'exercer grâce à.... ce confinement!
Posté par Femmedebinôme le 09 avril 2020 à 06 heures 29

'Ia ora na !
Merci Saa pour le blog plein d’humour et très rafraîchissant en cette période de grande morosité et merci Patrick pour nous permettre de le savourer et de profiter aussi de photos de ce bout du monde onirique (du moins à nos yeux de métropolitains en mal d’exotisme).
et…. vraiment désolée de ne pas avoir pris le temps de poster un commentaire.
Nous rions beaucoup en lisant les aventures et les humeurs de Saa. De notre côté, je vais vous faire un aveu qui va sans douter vous sembler étrange, mais nous vivons la période de confinement de manière jubilatoire. Oui, j’ose le dire !
Pas de départ précipité le matin pour arriver à l’heure au travail ; aucune obligation de supporter les atermoiements des grincheux chroniques (encore que le lien internet avec le bureau offre quand même la joie de profiter de la mauvaise humeur de quelques-uns, mais que cela semble lointain !) et pas de bouchon sur la route du retour. Aaaaaaaaaaaaaaaaah Liberté ! Relative, certes, mais ô combien appréciée.
Nos chats et nous, sommes heureux.
Même si Binôme est réquisitionné une semaine sur deux de 7h30 à 13h en qualité de chargé de prévention des risques professionnels et même si je dois télétravailler, nous avons l’impression de vivre une sorte de pré-retraite ! On en serait presque à ressentir une brise polynésienne ou réunionnaise nous chatouiller le visage : re-Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah !!!!
A Toulon, le printemps semble décidé à s’installer. Nous avons un soleil encore un peu timide mais tout de même de plus en plus présent et un vent encore frais. Mais avec un peu de chance, nous pourrons prochainement déjeuner sur la terrasse et profiter du jardin.
Dans les rues, moins de monde. Ce sont surtout les vendeurs de chit et les personnes âgées qui enfreignent joyeusement les règles du confinement.
En parlant de contact, nous avons reçu 5 sur 5 le billet du 27 mars (oups ! j’ai honte de voir le temps passer si vite !) et noté qu’un ami de Patrick habite également Toulon. Nous le rencontrerons avec plaisir et vous adresserons des photos via what’s app, à la fin du confinement et quand nous aurons son nom. (J’étais prête à vous proposer un contact what’s app en live quand j’ai repensé au décalage horaire. Pas sûre que le verre de l’amitié en votre honneur vous fasse plaisir à 2 ou 3 heures du matin…)
Allez courage Saa, dans quelques temps, la bestiole ne sera plus qu’un mauvais souvenir (dit-elle en espérant quand même revoir rapidement les amis) et pour vous occuper ? t’occuper ?, comme j’ai adoré l’idée des pousses de lentilles qui dessinent ton nom, je suis preneuse d’autres bonnes idées si Vous -tu en as en réserve et si vous-tu as envie de le faire.
Nous pensons bien à vous et vous transmettons nos amitiés
Nana
Anne et Binôme

Réponse postée par Saa le 09 avril 2020 à 08 heures 00

Merci pour ce commentaire, qui n'est que le premier d'une longue série j'espère! Je donnerai d'autres idées. Pour le verre à distance, c'est vrai que le décalage est ennuyeux, mais c'est ce que nous avons fait pour le mariage des filles... 5 heures du matin, couronne fleurie sur la tête (et la tête dans le...) On va vous mettre en relation! À bientôt!

Copyright © 2020, Patrick Hartmann
Tous droits réservés.