Merci de patienter...

Je-tu-île-confinée


Le blog de Saa

Jeudi 47 Mars, Jour 27

Je te dédie la photo de plage avec, en fond, la femme enceinte, mon amie (pas de nom j'avais promis!)!

J'ai eu une conversation avec ma meilleure amie qui est infirmière.
Et cette conversation m'a fait froid dans le dos...

Microbe et son Varan peuvent dire merci autant de fois qu'ils veulent...
Les gens peuvent applaudir tous les soirs à 20 heures et toute la nuit si ça leur chante.

Je pense qu'il vaudrait mieux que nous hurlions tous, à 20h ou à 20h02, pour exiger une augmentation de leurs salaires.
Et pas seulement pour les infirmières d'ailleurs!
Pour les Aides-Soignantes.
Pour les Personnels d'Entretien.
Pour tous ceux qui bossent dans un hôpital en fait.
Et pas une augmentation juste pour faire joli et avoir la conscience en paix.
Non, une augmentation, UNE VRAIE!
Une augmentation pérenne et qui rendrait hommage à leur travail à tous!

Au début de cette conversation, elle m'a annoncé une bonne nouvelle.

Les personnels de l'hôpital qui ont, ou vont, contracté le virus sont mis en quatorzaine sans imputation sur un arrêt maladie.
En clair, le salaire ne sera pas amputé par les jours de carence habituels, et les primes ne seront donc pas impactées ce qui est le cas en temps normal...
Inacceptable déjà hors crise.
Actuellement, avec ce qu'elles endurent, c'est donc la moindre des choses!

La suite est moins joyeuse...

Une infirmière qui revient après une quatorzaine suite à l'infection par le Covid, reprend le travail sans être testée.
L'une d'elle présente une dermatose sévère, visage et mains, signe cutané de ce foutu virus, alors on la met de nuit, pour qu'elle ait le moins de contact possible avec les malades....
Ou pour que personne ne la voie et ne prenne peur?
Mais sa douleur, sa fatigue?... On en fait quoi?...

Dans l'hôpital où elle travaille - et je pense que c'est le cas partout - promesse avait été donnée de tester tous les personnels au moment du déconfinement.
Mais les paramètres ont changé!
Les autorités ont la certitude que tous sont infectés.
Donc le testage va revenir très cher....

Donc on ne testera pas.

Et toc!

Travaille!
Apprècie les applaudissements de 20 heures!
Écoute bien les mercis de Microbe et de tous ceux qui l'entourent.

Puis tais-toi et bosse!

Je trouve que c'est trop facile de se gargariser avec des mots comme "les premiers de cordée" - l'expression avait déjà été utilisée dans d'autres circonstances et avait été un flop!-
Ou "la première ligne"..
Ou "Nos héroïnes du quotidien"...

Mais dans la réalité, si quelque chose a changé c'est juste la charge de travail qui a été décuplée!
Si il y a eu un changement, c'est la fermeture de leurs services d'origine et leurs transferts dans des services Covid ou Covid+.
Si elles enregistrent une modification, c'est celui de leur moral qui est au fin fond de leur crocs blancs.
Si elles voient une variation, c'est dans leur manière d'envisager leur métier, avec la peur au ventre et la certitude qu'elles transmettent bien malgré elles le virus à d'autres malades qui sont là pour tout autre chose de largement aussi grave et certainement plus définitif que ce virus. Juste à l'inverse de leurs rêves de soins!
C'est l'angoisse de voir leurs proches tomber malades, malgré les 1000 et une précautions qu'elles prennent au retour à la maison.

C'est aussi d'entendre une date - le 11 mai - mais un planning qui va, pour le moment jusqu'au 29 mai!
Parce que le déconfinement ne sera pas la fin.
Parce que déconfinement ne signifiera pas que tous les malades seront guéris...
Ni tous vivants...

C'est ma meilleure amie.
On se connaît depuis... 30 ans!
Et jamais, JAMAIS! je ne l'ai vue dans cet état!

J'extrapole et je me doute que ce qu'elle vit, c'est ce que vit la grande majorité de tous les personnels soignants ainsi que toutes les catégories de personnel dans les hôpitaux....

Ce billet ne changera pas leur vie.
Ni vos applaudissements d'ailleurs!

Pourquoi le faire alors?
Un énième salut?
Une xième reconnaissance?

Non, simplement parce que ce billet est dans la lignée des billets qui précèdent, la légèreté en moins.

Parce que nos infirmières, nos soignants, nos ASH, sont envoyé(e)s non pas "au front" comme Microbe le martèle, pensant ainsi faire "martial", mais toutes et tous sont envoyé(e)s au boulot sans une vraie, sans une profonde et sincère considération.
Parce que si c'était le cas, elle n'attendraient pas qu'on se mobilise pour leur coudre des masques; elles n'attendraient pas qu'on leur bricole des surblouses à coup de sacs poubelles.
Si c'était le cas, elles seraient équipées, de pied en cap sans avoir à attendre....

Et c'est bien la première fois que je terminerai un billet en pensant que, comme beaucoup, j'ai de la chance parce que je ne suis pas infirmière, ni aide-soignante, ni personnel d'entretien dans un hôpital
Et que je suis obligée de dire que je suis contente d'être ... en confinement.
Posté par Moi de Coco le 16 avril 2020 à 00 heures 38

Merci de ce billet, merci pour ta sensibilité, merci d'être mon amie, MERCI ❤️

Copyright © 2020, Patrick Hartmann
Tous droits réservés.