Merci de patienter...

Je-tu-île-confinée


Le blog de Saa

Jeudi 23 Avril, Jour 33

Nous sommes allés à la plage hier...

Nous l'avons trouvée telle qu'elle était avant le confinement.
Quelques enfants jouaient, loin de nous.
Sur la photo, tu les verras à peine. Tu vois ainsi les distances entre les groupes présents sur la plage!
p4210630_1.jpeg


Puis, vers 16 heures, les rameurs sont arrivés.

p4210627_1.jpeg


On a même cru entendre le soupir d'aise des pirogues retrouvant enfin leur élément naturel!

Comme tu le constates sur la photo d'annonce du billet, la plage était déserte pour ainsi dire...
Pourtant, les enfants ne sont pas encore retournés à l'école. On aurait pu s'attendre à en trouver bien davantage.
Mais non. En fait elle était juste comme d'habitude.
Comme avant le confinement.

Ce qui me fait dire que ceux qui ont décidé du confinement, ici, semblent ignorer les spécificités insulaires.
Ils sont d'ici pourtant, au moins pour une partie d'entre eux...
C''est vrai qu'ils sont Tahitiens mais pas des îles... Des "parisiens" à la mode polynésienne qui ne savent pas, ou plus, comment on vit sur nos petites îles dans les archipels éloignés!

Nous ne sommes pas sur la Côte d'Azur ou celle de l'Atlantique en plein mois d'Août!
Même quand il y a "du monde" sur cette plage, ce n'est jamais comme là-bas.
C'est 2 ou 3 familles, auxquelles peuvent s'ajouter, hors confinement, 1 ou 2 couples de touristes...
Sur la longueur de la plage, on n'est jamais les uns sur les autres, et même pas les uns à côté des autres!
Le risque de contamination y est vraiment improblable!

Le samedi et le dimanche midi quelques familles viennent y pique-niquer.
Et pour nous, qui sommes habitués à une plage vide, nous trouvons que ça fait trop!
Pourtant ce n'est pas une promiscuité comme celle évoquée plus haut!
C'est plus le bruit engendré par les hauts-parleurs poussés presque à fond qui nous dérange.
D'ailleurs, pour éviter ce désagrément, nous allons très rarement à la plage le week-end ou, dans le cas contraire, nous profitons des heures silencieuses du matin.
À midi, nous nous sauvons, laissant la place aux familles.

Dans tous les cas, les fameuses distances sont plus que largement respectées!

Quant aux rameurs, il faudra que quelqu'un me démontre les risques qu'ils auraient couru en allant ramer sur le lagon....
Tu le vois sur la photo: ils choisissent les V1 - un seul rameur -
Je pense qu'on aurait pu en effet donner cette consigne: aller ramer, ok, mais seulement en V1, pas de V3 encore moins de V6.
Quelle différence a-t-on bien pu trouver entre le pêcheur qui avait le droit de sortir sur le lagon, pour de la pêche familiale ou commerciale, et le rameur?
Pêche commerciale ne signifiant pas ici de sortir avec un chalutier et 15 personnes à bord! C'est une pêche lagonnaire dont le petit produit est vendu sur le marché local!

Quant aux enfants, la promiscuité est sûrement moindre à la plage que dans une maison souvent petite et dans laquelle évoluent une famille élargie...

Je ne referai pas l'histoire...
De plus, nous ne sommes pas à l'abri de la révocation de ce début de déconfinement!
p4210629_1.jpeg


(Clique sur les photos tu les verras en plus grand!)
Copyright © 2020, Patrick Hartmann
Tous droits réservés.