Merci de patienter...

Je-tu-île-confinée


Le blog de Saa

Jeudi 7 mai, Jour 47, la Photo est une Menteuse!

Un jour/un billet.
C'est l'impératif que je me suis fixé quand j'ai recommencé à écrire...
Je savais, par expérience, que ça ne serait pas toujours facile à tenir...

Voila... C'est aujourd'hui que c'est difficile....
Si la page reste blanche, ça ne provoque pas pour autant une angoisse particulière.
Je m'interroge, c'est tout...
Et j'en profite pour faire puis grignoter mes petits pains briochés dont patrick raffole! - photo accueil -

J'ai participé cet après-midi - j'écris ce billet le Mecredi 6 Mai pour une parution le 7 mai - à la dictée proposée sur France 3 et France Ô.

Le texte lui-même ne présentait pas de difficultés particulières, hormis l'identification, et surtout leur distinction, des deux temps du passé que sont l'imparfait et le passé simple.
J'aimerais ajouter: difficulté pour les élèves... Je n'en suis pas si sûre!

J'ai, quant à moi, fait une faute: je n'ai pas placé l'accent circonflexe sur le "a" de "bâilla".

En revanche, on ne peut en aucun cas la considérer comme "scolaire" cette dictée: trop longue!
Les dictées de Brevet sont d'une courtitude juste hallucinante!

L'autre souci est dans la façon dont elle a été dictée.
On peut être bon acteur et mauvais pour dicter.
La vitesse, les groupes de sens non respectés, les retours en arrière, les interventions hors sujet, tout cela avait de quoi perturber les candidats.
J'ajouterai les liaisons: celles qui peuvent induire en erreur "ses yeux allèren tune fois..." c'est ce qu'Edouard Baer a répété. S'il voulait aider, il aurait dû prononcer avec puis sans liaison. Je crains que pour certains ça ne soit devenu quelque chose comme "les yeux alertent une fois.."
C'est un métier l'enseignement! Et souvent, les principaux ne s'y trompent pas quand ils demandent à ce que ce soit les profs de français qui dictent le jour de l'examen.
Je n'ai pas vu la correction car la pluie et le vent ont stoppé toute réception!

Ça m'a fait passer un moment et c'est toujours ça!
Le temps, comme je viens de le dire, ne nous a pas permis d'aller nager.

Nous sommes en alerte jaune pour des orages et des vents forts.
L'échantillon de cet après-midi était particulièrement violent!
Il paraît que ça pourrait durer jusque dans la nuit.... Onyx va sûrement demander à rester à l'intérieur, elle qui a si peur de l'orage et du vent justement!

Au moment même où j'écris, je reçois une information concernant les mesures qui avaient été prises en Polynésie par le Haut-Commissaire.
Si nous avons bien retrouvé notre liberté de circuler sur nos îles, il restait plusieurs interdiction:
Aucune liaison inter-îles: interdiction maintenue.
Couvre-feu de 21h à 5h du matin: interdiction levée, avec effet immédiat par "référé-liberté" émanant du tribunal administratif de Polynésie Française.
Les rassemblements ne devaient pas excéder 50 personnes: modification pour porter le nombre à 100 personnes.

Ces changements n'impacteront pas nos vies à Patrick et moi.
Nous ne sortons pas le soir et nous n'allons pas à la messe.
Parce qu'il ne faut pas se leurrer! Dans "rassemblement" il faut entendre les multiples églises qui ont dû porter leur voix jusqu'auprès des avocats afin que les offices leur soient rendus sans restriction, ou le moins possible!

Curieusement, personne ne conteste l'interdiction de vente des alcools forts - + de 15° -
Et pour cause: entre la Brasserie de Tahiti - dont j'ai déjà parlé précédemment -qui a appuyé très fort et la majorité tahitienne qui boit essentiellement de la bière, il est sans doute inutile de faire travailler les rhumeries, qui sont bien peu nombreuses et ne pèsent pas suffisamment sur l'économie locale!

Finalement, j'ai réussi à trouver un peu de matière pour te causer d'ici....
Pourvu que ça dure!!

Tu comprends, maintenant, le titre de mon billet?
Posté par Mimijo le 07 mai 2020 à 22 heures 34

Et tu avais peur de la page blanche ( tiens des souvenirs de jeunesse) ?
Nous sommes enfin rentrés à Coubon. Je sais ce n'est pas bien mais il était temps. Les chats ont envahi le jardin mais vu la hauteur de l'herbe ils ont de quoi se cacher. Allez les minous nous sommes de retour!!
Déconfinement lundi. Au bureau après le plan de continuité d'activité voici venu le temps du plan de la reprise d'activité. Des rapports et des rapports et des plans et des mesures entre les bureaux entre les postes de travail. Un pur bonheur. Mais bon il faut le faire. Mais je suis en week end.
Bises à tous les 2

Réponse postée par Saa le 07 mai 2020 à 22 heures 46

Vous étiez confinés à Clermont? Quel dommage! Joseph va être obliger de couper l'herbe aux ciseaux pour ne pas risquer de blesser un chat!!
Oh ce déconfinement... Il va être plus problématique que le confinement..
Bon courage et bon week-end à vous 2

Copyright © 2020, Patrick Hartmann
Tous droits réservés.