Merci de patienter...

Je-tu-île-confinée


Le blog de Saa

Dimanche 10 Mai, Jour 50, Un Défi Personnel

Contrairement à toi qui vis là-bas, nous, ici, pouvons aller où bon nous semble, tant qu'il s'agit de rester sur notre île.
Nous ne demandions pas plus, Le Héros et moi.
Notre liberté retrouvée nous mène chaque jour sur la plage, hormis les quelques jours de mauvais temps que nous avons subis.

L'eau est vraiment mon élément! Même si je ne suis pas une grande nageuse, j'aime être dans l'eau et toujours là où je n'ai pas pied.
Question natation, je ne sais toujours pas crawler correctement, mais je nage la brasse de manière tout à fait correcte.
Or, pendant quelques années, je n'ai plus du tout nagé car la position allongée sur le ventre, même dans l'eau, déclenchait des douleurs insupportables dans le bas de mon dos, au point de rester bloquée plusieurs jours. De plus je ne pouvais pas bouger une de mes jambes comme j'aurais voulu.

Il y a 2 ans et demi - déjà? - j'ai subi une intervention assez lourde pendant laquelle j'ai été "équipée" de vis, plaques, tiges en titane plus des "soudures" en autogreffes osseuses.
J'ai pu re-marcher sans boiter au bout de quelques jours à peine et la douleur qui était permanente a totalement disparu!

Pourtant, jusqu'à il y a peu, je n'avais même pas essayé de nager.
C'est idiot, je sais, mais ni que j'avais peur, ni que ça me faisait mal, juste que je n'y pensais pas...
Je faisais toutes sortes d'exercices pour les jambes et les bras et la planche, comme le kiné m'avait montré il y a quelques années à Lyon!

Puis, nous avons eu envie de refaire un peu de snorkling car là où nous nous baignons il y a énormément de poissons qu'on voit déjà sans masque, virevoltant juste en dessous de nous.

p1020051_1.jpeg


p1020022_1.jpeg


Miracle! Non seulement je peux m'allonger et me laisser porter par l'eau ,sur le ventre, sans que ça déclenche aucune douleur, mais en plus ça m'a donné envie - et l'idée! - de nager à nouveau.

Maintenant, il manque le souffle et les muscles...
Qu'à cela ne tienne, j'ai décidé de me lancer un défi: partir de notre plage et la longer sur toute sa longueur jusqu'à un empierrement qui marque le début du centre ville de Fare.

Je pars de là:

img_1827_1.jpeg


Je veux aller là-bas, tu vois l'empierrement?

img_1828_1.jpeg


Patrick me dit que ça doit représenter 300 mètres.
Quoi? Que 300 mètres?....
Moi ça me semble.... Loin!

Sur la photo d'accueil tu vois aussi le lieu d'arrivée de la 1ère étape.

Bon qu'importe, je n'ai pas l'intention de réussir en 2 jours!
Mon défi c'est de faire tous les jours une partie de ce trajet, et de l'allonger jour après jour.
Jusqu'à, 1ère étape, parvenir à l'empierrement et revenir par la plage à pied.
la 2nde étape sera de faire l'aller-retour à la nage.

J'entends d'ici mes copines nageuses rigoler et se moquer: 300 mètres et besoin de s'entraîner?
Ben oui...
Je ne fais pas ma maline et je ne veux pas te faire croire ce que je ne suis pas capable de faire!
En revanche je reviendrai te parler de ce défi que je me suis lancé ce matin pour te dire à quel point j'en suis.

Je te fais un point d'étape d'ici.... Deux semaines?

- Si avec ça je ne me fabrique pas un corps de sirène, je me mets à l'haltérophilie!
Posté par Manue le 11 mai 2020 à 00 heures 47

Nos défis ne concernent que nous et nous sommes déjà courageuses de nous les lancer. Il y a cinq ans, alors que je n'avais jamais couru de ma vie, je m'y suis mis un début novembre avec pour objectif de courir en juin 10 km. Ce que j'ai fait. Courir n'a jamais été tout au long de ces mois un réel plaisir, entre douleurs, blessures, météo de la mer du nord l'hiver mais je l'ai fait et j'en ai été si fière !

Réponse postée par Saa le 11 mai 2020 à 01 heures 02

As-tu continué? J'espère pouvoir nager plus afin que nos moments plages soient LE moment sportif de la journée. J'ai la chance d'adorer nager, et ça demande peu de matériel! ;-)

Posté par Mimijo le 11 mai 2020 à 08 heures 15

Super défi qui joint l'utile à l'agréable. Tu vas y arriver c'est sûr. Remettons les distances en perspective: 300m c'est 6 longueurs d'une piscine olympique. Ce n'est pas rien et nager demande de développer beaucoup d'énergie.
Mon défi est de marcher plus de 1km et sans assistance. Il y a deux ans et demi prothèse du genou droit, en janvier de cette année prothèse du genou gauche. Robocop quoi. Des articulations en titane....
Quant aux 10 km de Manue: chapeau bas.
Bon je retourne sur mon canapé à rêver des îles, des poissons, du sable fin ....

Réponse postée par Saa le 11 mai 2020 à 08 heures 30

Merci pour tes encouragements Michèle! Bien sûr que je vais y arriver! D'autant que Patrick est là, nageant avec moi et m'encourageant toujours!
Dis, à nous 2, en remixant ce qui reste, on devrait réussir à en refaire une neuve non?

Copyright © 2020, Patrick Hartmann
Tous droits réservés.