Merci de patienter...

Je-tu-île-confinée


Le blog de Saa

Jeudi 14 Mai, Jour 54, Le, La, Les, Un, Une, Des...

Mon amie Coco croit que j'ai une grande influence sur le vocabulaire du gouvernement!
Elle m'a envoyé pour preuve le document officiel concernant le maintien des gestes barrière, et force est de constater que c'est bien l'expression "distanciation physique" qui y est reprise...

J'adorerais que ça soit vrai, et être à l'origine de ce changement... Mais je suis réaliste!
Le nombre de mes lecteurs ne peut que m'inciter à l'humilité!
Qu'importe! Le vocabulaire change, s'ajuste et ça me convient!

Concernant le genre de "Covid19", un long échange a eu lieu sur facebook...
J'en sors à la fois amusée et effrayée.

Ce qui me fait rire ce sont des phrases comme: "ils - les académiciens - n'ont-ils rien d'autre à faire que s'interroger sur le genre de ce mot?"
Ben.....
Non....
En fait, ils font ce pour quoi ils sont à cette place: réfléchir sur la langue!

L'échange que je reproduis maintenant n'est pas fictif... Ce qui le rend d'autant plus drôle!

"Virus est bien masculin? Pourquoi on passerait au féminin?
"Parce que c'est le nom de la maladie à coronavirus.
Mais Virus c'est masculin?
Oui mais La maladie c'est féminin.
D'accord mais covid c'est bien LE virus?
Non Covid c'est le nom de la maladie.
Pourtant c'est bien un virus qui donne la maladie?....."

Quand on ne veut pas comprendre, rien n'y fait!

Effrayée aussi parce que, outre ces commentaires, il y a des affirmations péremptoires:
"Ben moi je continuerai à dire LE, na! (sic)" - ce commentaire aurait pu être signé : Cindy 4 ans -
Effrayée par la bêtise exposée, revendiquée avec force parfois! Le refus, sans argument, de s'instruire, de s'enrichir intellectuellement me dépasse!

On trouve aussi des questions étonnantes:
"À quoi ça sert de connaître le genre des mots?"....
Parce que si tu lèches LA mousse ou LE mousse, tu n'es pas tout à fait dans le même domaine!

Je comprends bien que nous n'avons pas tous la même passion ni la même curiosité pour notre propre langue.
Je sais bien aussi que les indications ou les choix de l'Académie ne sont pas toujours connus - respectés - voire judicieux!
J'ai enfin bien conscience que cette réponse de l'Académie ne changera en rien nos vies!

Mais j'insiste! je persiste et signe: les mots sont importants puisqu'ils servent notre pensée.
"Ce qui se conçoit bien....."
Encore faut-il avoir les mots, leur genre et leurs sens pour concevoir une pensée claire!

L'avenir dira si mon blog aura encore la force de faire changer le discours officiel! le jour où un membre du gouvernement dira "La Covid19", je mettrai des étoiles sur ce blog!

Pour le moment, la grande nouvelle pour nous c'est que nous déconfinons totalement!
Retour à la liberté, aux voyages intra et inter-archipels - hormis toujours Tahiti et Moorea -!
Retour aussi au maitai et autres ti' punch puisque la vente des alcools forts est de nouveau libre tout en restant encadrée en termes de jours et d'heures!
Il faudra faire les achats au plus tard le jeudi si on veut se troncher le week-end...
Mais pourquoi attendre le week-end?...

Sur ces bonnes pensées mises en mots, je te laisse.
J'hésite entre aller à la plage ou boire un ti'punch...
Les 2 mon Colonel?...
Posté par Moi de Coco le 18 mai 2020 à 21 heures 21

Que de bon sens ! Tu as entièrement raison : la maladie à COVID, c'est féminin. Mais dans l'hôpital, entre soignants, nous parlons de la bestiole au genre masculin. Est-ce parce que les grands monstres de l'humanité étaient masculins ? Ou parce qu'entre femmes, nous ne pouvons imaginer le genre féminin être aussi monstrueuSE ? La réflexion est en marche ! 🤣

Réponse postée par Saa le 18 mai 2020 à 21 heures 26

La maladie mais en effet LE virus... Vous êtes bien placées, toi et tes collègues pour savoir de quoi vous parlez et comment en parler!

Copyright © 2020, Patrick Hartmann
Tous droits réservés.