Merci de patienter...

Je-tu-île-confinée


Le blog de Saa

Mercredi 20 Mai, Jour 60, Les Mutants....

Voila.... C'est comme ça.... Hier je n'avais pas de billet. Rien à dire, rien à montrer....
Plein de trucs qui me font râler mais surtout....Pas envie!
C'est rare, mais ça arrive! Pas envie d'écrire...

Et aujourd'hui?

Aujourd'hui, j'ai envie de te parler des mutations... Et de ceux qui vont arriver....
- Les mutés? Les mutants?...-
Même si je ne me sens plus du tout concernée, le sujet agite ici...
Et je crains que ceux qui se préparent à arriver ne s'en doutent pas une seconde!

J'imagine que la plupart de ceux qui ont demandé leur mutation vers la Polynésie - les fonctionnaires dont les profs et les militaires essentiellement - ont dû recevoir un avis avant le début du confinement.
Et j'imagine aussi que depuis, ils sont sur des charbons ardents....

Reste qu'ici, leur arrivée ne déclenche pas que des manifestations de joie!
Ce serait plutôt le contraire même!

C'est qu'il y a plusieurs soucis qui ne sont toujours pas réglés!
Il y a toujours des Polynésiens ailleurs qu'en Polynésie et qui n'arrivent pas à revenir chez eux à cause de la fermeture des frontières et des avions bloqués au sol.

Il y a toujours des îliens bloqués à Tahiti et qui ne parviennent pas à rentrer sur leurs îles respectives - souvent parce que les maires de leurs îles refusent de voir entrer quiconque! -

Et surtout il y a une peur panique de voir entrer le virus!

En me rendant sur des plateformes dédiées aux expats, j'ai pu lire qu'ils seraient placés en quatorzaine - il me paraît toujours aussi étrange ce mot - à leur arrivée après avoir déjà fourni une attestation de test négatif à leur départ de métropole.
Dans ce cas j'ose espérer que les mutations seront plus précoces que les années précédentes!
En effet, d'habitude, en ce qui concerne les profs, ils arrivent à peine quelques jours avant la pré-rentrée - moins de 10 jours - quand ce n'est pas après!
S'ils doivent subir ce temps d'isolement, toute l'organisation de la rentrée en sera forcément impactée et donc retardée!

C'est une solution et il est vrai que les élèves ne sont pas à quelques jours près pour cette année!

Personnellement j'aurais trouvé plus judicieux - et plus serein! - d'annuler toutes les mutations et de prolonger tout le monde d'une année.
La plupart du temps, ceux qui sont en fin de séjour demanderaient bien une prolongation. Mais, quand ils osent la faire, elle leur est systématiquement refusée. D'ailleurs, nous sommes prévenus très tôt que ce n'est même pas la peine de faire cette demande.

Connaissant un peu le genre humain - et le genre humain français en particulier - je peux aussi supposer que, parce qu'on leur proposerait cette année supplémentaire, la plupart râlerait et demanderait - que dis-je! Exigerait! - un retour immédiat!

En attendant, je crains que, si tout n'est pas réglé d'ici le mois d'août, concernant les retours des Polynésiens et celui des îliens, l'accueil ne soit pas au top!

C'est tout pour aujourd'hui...
J'essaierai d'être plus joyeuse et imaginative la prochaine fois....

Mais ça va être dur!
Posté par Mimijo le 20 mai 2020 à 20 heures 32

Il y a des jours comme ça. Et de temps en temps cela fait du bien. Ceci étant dit nous commencions à avoir une forte envie de lire un petit billet...

Réponse postée par Saa le 20 mai 2020 à 22 heures 10

C'est gentil Michelle! Merci. Demain, il y en aura un! Il est déjà prêt! Bises à vous 2!

Copyright © 2020, Patrick Hartmann
Tous droits réservés.