Merci de patienter...

Je-tu-île-confinée


Le blog de Saa

Mardi 2 Juin, Jour 73, La vie en couleurs...

Tu l'auras remarqué depuis quelques jours, je suis obsédée par la recherche du graal: le fil de coton à broder, de préférence 6 fils, de couleur.
Mon prochain projet nécessite en effet beaucoup de fils de beaucoup de bleus différents et des verts aussi.
Comme je l'ai dit plusieurs fois, ici, pas de mercerie.
Il y a bien un magasin qui vend du tissu, du fil à coudre et quelques produits liés à la couture, mais il vend aussi des jouets pour enfants, des meubles pour chambre de bébé, des télévisions et même des vélos!
Au rayon du fil, il propose le fil pour coudre à la machine et du coton à crocheter.
Point!

Au SuperU Fare Nui, il y a un rayon tissu, mieux fourni que le premier magasin. Quant au fil, je n'y trouve que de grosses bobines de fil à coudre. Toutes les couleurs mais que du fil de couture.
Un dernier magasin, spécialisé dans les petits souvenirs et gadgets "made in China", a quelques grosses bobines de coton à crocheter et quelques pelotes d'une laine blanche et duveteuse, reste sans doute d'une commande improbable!
Pas de coton à broder 6 fils!
Pas même de coton à repriser 4 fils dont je me satisferais... Faute de grive...

Or, du fil à repriser, j'en ai.
Une grosse bobine.
Blanc.

Je vais tenter de faire ma propre "cuisine".
J'ai encore un peu de colorant à paréo.
Je vais donc faire des tests de teintures.

Je vais même tenter la teinture végétale pour obtenir un beau jaune chrome, grâce au curcuma et au vinaigre. Là je suis sûre de moi car j'ai déjà pratiqué sur divers matériaux et on obtient vraiment un très beau jaune.

Pour faire ces tests, j'ai préparé des minis échevettes de coton à repriser.
Je dispose aussi d'une multitude de pots en plastique car nous gardons tous les contenants en plastique avec couvercle pour conserver des tas de trucs au frigo, ou pas, et mettre ainsi à l'abri des fourmis.

Le plus long sera de teinter avec le curcuma car il faut faire bouillir l'eau avec le curcuma, laisser poser le fil dans l'eau teintée, puis rincer en ajoutant du vinaigre blanc pour obtenir ce fameux jaune chrome.

Pour les bleus, ce sera plus rapide car il suffit de tremper, essorer - un peu ou beaucoup - et mettre à sécher.

Les heures ont passé. Et je peux te montrer ce que ça donne!

Car les résultats vont au-delà de mes espérances!

img_1981_1.jpeg


À gauche, l'échevette de coton blanc, sec, sans aucune préparation.
2ème position: le jaune obtenu après avoir fait bouillir 10 minutes dans l'eau et curcuma, rincé à l'eau vinaigrée.
Là pas de surprise, je savais exactement quel ton j'allais obtenir.

3ème position: Un joli bleu obtenu avec le colorant à paréo bleu marine dilué 3 fois.

4ème position: Un joli bleu qui s'est ombré tout seul à l'égouttage. C'est aussi une teinture, turquoise, diluée 3 fois.

5ème position: le bleu marine utilisé en 3ème position, mais pur cette fois.

6ème position: à partir d'une échevette jaune chrome obtenu comme en 2, trempée dans le bleu marine dilué puis dans l'eau vinaigrée. L'égouttage donne cet effet ombré.

7ème position: le jaune chrome retrempé dans le bleu turquoise, rincé à l'eau vinaigrée me permet d'obtenir ce vert très clair.

8ème position: jaune chrome trempé dans le bleu marine rincé seulement à l'eau me donne ce vert profond.

Vraiment je suis ravie!
Mon projet requiert essentiellement des verts et des bleus. Beaucoup de fil de différents vert et de différents bleu!
Je vais donc pouvoir me lancer!

Certes cette méthode me donne du travail, mais m'apporte aussi une certaine satisfaction!
Je me demande d'ailleurs si, plutôt que commander des fils de couleurs je ne vais pas commander plusieurs bobines de coton à repriser blanc et fabriquer ainsi mes propres couleurs!.

Pour le orange j'ajouterai une goutte de teinture rouge à mon jaune chrome de curcuma.
Pour du rose je vais tester la coque verte des cocos.
Bref! je vais lancer une véritable usine de teinture de fil en fonction de mes besoins!!

Après quelques heures de séchage, puis un passage sous le fer chaud, coincés entre des feuilles de papier absorbant, mes fils sont prêts!
Je place les deux photos en vis-àvis afin que tu puisses juger de l'évolution des couleurs.

img_1981_1.jpeg
img_1983_2.jpeg










Tu peux constater que les couleurs - sauf le jaune du curcuma - se sont légèrement affadies. Surtout le bleu pâle.
Voila un critère à retenir pour mes prochaines teintures: saturer un peu plus le bleu turquoise et le bleu ciel. Moins essorer pour garder plus de pigments.

Pour les verts en revanche, je suis très satisfaite! L'avant-dernier, sur la photo paraît plus jaune qu'il n'est en réalité... la faute au flash.

Mon dessin est prêt. je n'ai plus qu'à le transférer. Je commence par reporter la forme de mon cercle à broder sur le papier. Puis je dessine. Quand je suis satisfaite du résultat, je repasse au crayon ou à l'encre afin que mes traits sur le papier soient marqués de manière forte .
Je découpe alors la forme et je la fixe à grand points sous le tissu déjà installé sur le "tambour à broder" - c'est paraît-il le vrai nom du cercle -.
Je me mets contre une vitre et, en transparence je reporte mon dessin au crayon de papier sur la face qui sera brodée.

Encore une fois, voila une méthode qui me prend du temps.

Mais du temps, en retraite, on en a à revendre!
Posté par Manue le 03 juin 2020 à 02 heures 27

C'est vraiment très chouette comme technique de teinture !

Copyright © 2020, Patrick Hartmann
Tous droits réservés.