Merci de patienter...

Je-tu-île-confinée


Le blog de Saa

Lundi 8 Juin, Jour 77, Débarquement des Dragons...

Tu te souviens de mes haricots dragons?
Ils ont bien poussé, ils ont continué à donner des gousses et j'ai eu la patience d'attendre que certaines sèchent sur pied. Il en reste encore et j'attendrai encore!
Pour celles qui étaient le plus en hauteur, et de ce fait quasi inatteignables, nous avons eu l'aide, hier, d'un jeune garçon qui a grimpé avec la légèreté d'un elfe sur notre grande échelle pour aller cueillir - ici on dit "casser", on "casse les fleurs" par exemple! - les gousses sèches et brunes que je voulais récupérer.

img_2006_1.jpeg


Ce matin, pleine d'enthousiasme, je les ai écossées.

img_2007_1.jpeg


Chaque gousse se montre bien généreuse et je me retrouve à la tête d'un début de trésor végétal!

img_2008_1.jpeg


Il reste encore beaucoup de gousses sur la rame. Je vais attendre encore pour les récolter et obtenir ainsi une belle réserve de graines. Et, au vu de cette première cueillette, je vais pouvoir changer de programme. Je pensais re-semer mes graines, attendre à nouveau pour récolter suffisamment afin de pouvoir semer une troisième fois, et obtenir ainsi la récolte mangeable.
Mais je pense que ça ne sera pas la peine.
Je vais les semer toutes. Nous mangerons une partie et une rame servira pour rensemencer.

J'ai démarré il y a plusieurs semaines déjà - je t'en avais parlé - une "lasagne" en pot.
J'y avais repiqué un pied de .... je ne sais plus ce que c'est, mais qui était en train de mourir dans un pot.
Voici le "seau à lasagne" avec mon bidule qui renaît littéralement.

img_2012_1.jpeg


Tu la vois la jolie feuille verte en arrière plan? Si tu l'identifies, ne te gêne pas et dis-moi ce que c'est.

J'ai aussi semé des graines d'une courge butternut que nous avons mangée il y a un moment déjà et dont j'avais conservé les graines pour les faire sécher avec ce projet en tête. Et regarde!

img_2010_1.jpeg


En écartant un peu le double paillage - tonte d'herbes et fibres de coco - j'ai découvert d'une part que la terre était bien humide et jolie, et, d'autre part, cette pousse dont je suis certaine qu'elle est issue de mes semis de graines de courges!

Concernant mes "dragons", je ne peux toujours pas préparer un bout de terrain puisque nous ne savons toujours pas si nous allons pouvoir rester ici.
Je vais donc préparer une lasagne "nomade" dans un sac à coprah. Il s'agit d'un grand sac en fibre synthétique ayant contenu, comme son nom l'indique, le coprah destiné à l'Huilerie de Tahiti en vrac, coprah qui sert, entre autres choses, à faire l'huile pour le monoï industriel - et d'autres trucs bien moins sympathiques! -
Ces sacs sont très grands et ça va me permettre de créer une certaines profondeur, ce qui devrait favoriser un bon enracinement. Quant aux rames, je vais devoir réfléchir pour les guider sans qu'elles s'envolent trop haut. Cette fois, je veux pouvoir récolter sans aide extérieure! J'ai déjà ma petite idée, et comme d'habitude, je t'en reparlerai quand je la mettrai en oeuvre.

Je vais commencer par récolter tout ce qui sera nécessaire à la fabrication de ma lasagne nomade.

Je résume?
J'ai des haricots dragons qui s'envolent. Pour les domestiquer je vais les placer dans une lasagne nomade....

Non, mais!... N'importe quoi!
Copyright © 2020, Patrick Hartmann
Tous droits réservés.