Merci de patienter...

Je-tu-île-confinée


Le blog de Saa

Mercredi 10 Juin, Jour 78, Je suis en retard! J'ai pas le temps!

Je ne doute pas un instant que tes références littéraires t'auront permis de reconnaître dans le titre de ce billet la réplique récurrente du Lapin Blanc d'Alice aux Pays des Merveilles.

Contrairement à lui, je n'ai aucun sentiment de retard - je n'ai aucun impératif! - mais il arrive que certaines journées soient plus chargées que d'autres.
En cause? Mes projets, d'abord, et le quotidien, qu'il faut bien, qu'on aime ou pas, gérer.

Demandez le programme! Je me fais un plaisir de te l'offrir maintenant.

Hier, sur le marché nous avons trouvé des ananas. Ce n'est pas du tout la saison mais nous nous sommes laissés tenter en achetant 2 pièces.
J'ai transformé l'une d'elle, tôt ce matin en confiture. Ananas/gingembre, comme j'en parlais l'autre jour!
Avec 1 ananas, je fais 1 pot et 3/4 d'un autre.
Je n'ai mis que 1/4 du sucre prévu - 117 grammes au lieu des 468 prévus puisque dans une confiture, normalement c'est tant pour tant sucre et fruits - et je gélifie à la pectine.

img_2018_2.jpeg

J'en profite pour exposer un bouquet de gingembre frais.

Le pot rempli à 3/4 va servir dès aujourd'hui. J'ai préparé une pâte sucrée - celle que Patrick préfère - que je vais couvrir d'abord d'une fine couche de cette confiture, puis une crème pâtissière maison à la vanille.

Pour rester en cuisine, je vais préparer très tôt le repas de ce soir: boeuf gingembre aux légumes - carottes, brocoli, navets -

Je dois aussi terminer mes broderies.
Trois sont achevées et il faut maintenant que je fasse les finitions de bordure. Comme je n'ai pas de cadre à disposition, je vais devoir - comme d'habitude! - trouver d'autres solutions.
Comme tu commences à bien me connaître, tu sais que j'ai déjà une petite idée derrière la tête et au bout des doigts...
Je te montrerai, bien sûr!

Évidemment, comme tout le monde, je vais aussi faire un "petit coup de propre" dans la maison. Mais pour ça, je dois attendre car pour le moment, un ouvrier est en train de changer la porte arrière. Autant que tout soit fini avant de commencer à nettoyer!

Voila! Tu vois que c'est une belle journée, bien remplie!

Hier j'ai fait deux nouvelles "lasagnes nomades".
Je te rappelle qu'il ne s'agit nullement de cuisine italienne mais de culture potagère!
Heureusement que Patrick est là quand il s'agit de manipuler la brouette pleine de la très bonne terre donnée par nos voisins!

img_2013_1.jpeg
img_2014_1.jpeg










J'ai fait une couche de cailloux de corail; une de fibres de coco; une de tonte fraîche; une de feuilles mortes et petit bois; tonte fraîche; feuilles de bananier sèches et coupées en petits bouts; compost; tonte fraîche et pour finir la bonne terre.À chaque couche j'ai arrosé largement.
img_2015_1.jpeg
img_2016_1.jpeg










J'y ai semé des haricots ailés, des radis et des laitues. J'ai aussi repiqué des pousses de courges butternut.
J'ai terminé en faisant un paillis léger soit de tonte, soit de fibres de coco.

img_2017_1.jpeg


À gauche du seau, tu peux entrapercevoir un pied de figuier dont je rêve déjà de cueillir les fruits.....

Me voici donc à la tête d'un "potager" composé de trois contenants: un seau percé, un sac de coprah - dont la fibre synthétique tissée laisse passer l'eau - et un sac de culture - en réalité deux sacs de culture l'un dans l'autre pour solidifier l'ensemble qui se fragilise considérablement avec le soleil.
Là encore tu auras des nouvelles de temps en temps.

Ne t'inquiète pas trop.... Je n'attendrai pas la récolte pour refaire un billet!
Posté par Laetitia le 11 juin 2020 à 07 heures 16

Bonjour Saa,
Ce système de culture dont vous avez déjà parlé me parait très efficace, en vue de toutes les petites pousses qu'on aperçoit
dans vos différents contenants! Ça donne envie d'essayer!
Nous, nous avons juste quelques pieds de tomates de différentes variétés, des courgettes vertes, jaunes,
des concombres et des poivrons. Encore inexistant pour les tomates et au stade miniature pour le reste.
Laurent a travaillé durement un petit carré, car dans notre jardin la terre n'est pas terrible et cette méthode, aurait pu être une solution pour préserver son dos!
Si notre prochain jardin pouvait être à Huahine!
Bonne journée à tous les deux,
qui s'annonce à priori ensoleillée, après un réveil humide!

Réponse postée par Saa le 11 juin 2020 à 07 heures 57

Oui Laetitia ce système paraît efficace. S'il donne du travail au début, pour installer les couches, après il faut "laisser vivre"!... Dans notre jardin la terre est pauvre. Sur Tahiti plusieurs cultivateurs se sont mis à la permaculture et ils proposent beaucoup de légumes et de fruits. J'espère obtenir un minimum de résultats!

Posté par Nicole R le 11 juin 2020 à 22 heures 09

Je constate que tu es une vraie jardinière tout à l'air de vouloir pousser...en réponse à ta question sur le dernier article nous sommes partis de Taravao en juillet 2005, après avoir passé 3 années...une partie de nous est toujours là-bas , nous y sommes retournés en 2011 et fin 2015 pour un petit séjour de 2 mois à chaque fois chez des amis installés depuis 1999. Mais maintenant , nous trouvons qu'à notre âge le voyage serait bien fatigant...A demain pour te lire, merci de ce petit moment très agréable...

Réponse postée par Saa le 11 juin 2020 à 22 heures 29

Vraie jardinière je n'irais pas jusque-là! Mais comme toujours quand je fais quelque chose, j'y mets tout mon coeur, toute ma passion.

Copyright © 2020, Patrick Hartmann
Tous droits réservés.