Merci de patienter...

Je-tu-île-confinée


Le blog de Saa

jeudi 11 Juin, Jour 79, L'orthographe....

L'orthographe!.... Tout un poème parfois!
Bien qu'y étant très attachée - et ça n'a rien à voir avec mon métier, arrivé tardivement - je peux admettre les fautes dans quelques cas.
J'identifie assez facilement la faute de frappe qui inverse les lettres d'un mot. Pour moi c'est souvent sur "chaque" pour lequel je commence en tapant "chaqeu". C'est donc aussi un problème de re-lecture.
D'ailleurs, pour chacun de mes billets, il y a plusieurs re-lectures, de ma part, évidemment, et de celle de mon Héros.
Et si tu trouves des fautes, n'hésite pas à les pointer!

Au-delà de ces fautes d'orthographe, il y a ici un vrai problème lié à la fois à l'orthographe mais aussi, sans aucun doute, à un manque de connaissance.
Ça me fait souvent rire, parfois grincer des dents, de temps en temps râler très fort.

Parmi celles qui me font râler, il y a le "comme même". L' erreur n'est pas spécifique à la Polynésie, je l'ai en effet trouvée sur un mot affiché dans un ascenseur à Lille.

Ici, il y a un problème avec le son "an" très souvent transformé en son "on".
Quand je suis arrivée en Polynésie, j'avais eu une rapide formation pendant laquelle ce sujet avait été abordé. L'explication donnée était que le son "an" n'existerait pas en langue polynésienne, donc difficile à mémoriser ou prononcer.
Je veux bien... Sauf que ce son "an" se retrouve dans des noms propres comme Mangareva qui est l'île principale de l'archipel des Gambiers.
Même si on admet l'explication, l'inversion des sons donne parfois lieu à des moments étonnants! Surtout quand s'y ajoute le problème orthographique.
J'ai pu lire ceci - à propos de la reprise des vols inter-îles - "Et Aratika c pour kon?".
On te parlera ainsi des "enfonts"....

Dans ce qui me fait grincer des dents, il y a aussi l' écriture quasi phonétique...
Voici un échantillon relevé ce matin.:
o moins ça sert a kelke chose KOI.
Mes sa me fait mal au coeur de voir mon village changer.
alor on s en fou si ils ont u l’idée soyons fou.
Il s'agit de copiés-collés sans aucune retouche, ni retrait, ni ajout!

À la lecture tu sens bien qu'il ne s'agit nullement de "l'orthographe d'économie" des débuts du sms - à l'époque, si tu te souviens, le sms était facturé au nombre de signes, il a donc fallu inventer une orthographe économique du genre Jtm, 1kfé etc -

Enfin la palme du rire revient cette semaine à un commentaire vu sur une page FB locale.
Une personne demandait s'il y avait encore des "rond bouton" - sic -
J'avoue que pendant une seconde, je me suis demandé de quoi il s'agissait. Mais à voix haute, la solution apparaît - avec l'habitude peut-être aussi! -
La personne cherchait des ramboutans!

Ne crois pas que je me moque! J'évoque ici une pratique qui peut déstabiliser le touriste ou le nouveau résident.

En revanche, quand il s'agit des commentaires sur FB, là, oui, je me moquerais plus volontiers!
Le discours haineux ça n'est pas acceptable.
Quant au discours haineux rédigé en un français plus qu'approximatif, franchement, ça ne passe carrément pas.

Comment finir ce billet?...
Quelle conclusion lui apporter?....
J'avoue m'interroger sur ma propre langue peut-être un peu trop et de ce fait être devenue intolérante à ce sujet...
Jeu noeud c'est pas....
Copyright © 2020, Patrick Hartmann
Tous droits réservés.